Presse et média

Documentaire : Conquérants - La Chenille processionnaire du pin 

Réalisateur: Vincent Amouroux
Rproducteurs: ZED, ARTE France

Connues pour leurs déplacements en file indienne, les chenilles processionnaires du pin vivent de jour dans des cocons de soie, et sortent la nuit pour dévorer les épines des pins qu’elles colonisent.

Les dégâts sont tels qu’elles sont devenues les premiers défoliateurs forestiers en France. Pire, à la faveur du réchauffement climatique, elles progressent vers le nord de l’Europe et sont aujourd’hui aux portes de Paris.

Un film documentaire sur la chenille processionnaire du pin :  ICI

RTS1 du 05.04.2016 
Les chenilles processionnaires prolifèrent à grande vitesse.
Par Darius Rochebin 

Les chenilles processionnaires prolifèrent à grande vitesse.
Elles représentent un risque de réaction urticaire aussi bien pour les enfants que pour les adultes, ainsi que pour les chiens ...
     
    
                                           Ecouter le JT  ...  ICI


RTS1 du 21.04.2015 
Les chenilles processionnaires sont de retour dans les parcs.
Par Darius Rochebin

Les chenilles processionnaires sont de retour dans les parcs.
Leurs poils sont extrêmement urticants et allergisants, mais c'est surtout pour les animaux de compagnie que les chenilles sont dangereuses.     

Ecouter le JT  ...  ICI 

TdG du 09.04.2015 
Nouveaux pièges pour contrer les chenilles processionnaires
Par Thierry Mertenat - 

Après les leurres jouant de la confusion sexuelle, des collerettes écologiques attachées aux troncs d’arbres. Vu de loin, on dirait un peu des poches de litière végétale ou de grandes bavettes de déjeuner sur l’herbe. Sauf que la chose est suspendue à trois mètres du sol. Dans le parc Voltaire, sur les hauts des Délices, elle va par six, rythmant les troncs de l’allée principale des pins.
 
C’est quoi ce nouveau gadget décoratif décliné sur 50 mètres? Vu de près, il parle deux langues en lettres capitales: «I protect you. Je vous protège.» L’écrivain candide qui, jadis, fit dessiner sous ses fenêtres ce beau jardin à la française, aurait apprécié l’avertissement polyglotte.
 
La suite est moins littéraire: «Ne m’ouvrez pas, contenu urticant. Ecopiège à chenilles processionnaires.» Bon d’accord. On obéit et on écoute le piégeur présenter son ... LIRE LA SUITE ...  
ICI 

La dangereuse prolifération des chenilles processionnaires 
Elisa Trannin et et Benoit Ruiz - 13/03/2015

Emission radio sur la chenille processionnaire

La saison des chenilles a commencé. Perchées l'hiver dans des nids blancs en haut des arbres, elles quittent leur cocon au printemps. Les chenilles dites processionnaires peuvent causer de graves démangeaisons et des lésions cutanées en raison des poils empoisonnés qui recouvrent leur corps.
Dans les Alpes-Maritimes, une petite commune a mis en place un dispositif pour lutter contre ces chenilles, particulièrement dangereuses pour les enfants et les animaux. ECOUTER L'EMISSION
ICI


Emission radio suisse sur la chenille processionnaire

RTS - la 1ère - "Le journal du dimanche"  du  01/03/2015

La chronique de Daniel Cherix : la chenille processionnaire 


A l’image des loups de Serge Reggiani , elle est entrée dans Paris! Cette chenille est réputée pour ne pas aimer le froid. Or on l’a chez nous, et on vient de la rencontrer à Paris.

Les températures ont augmenté de 1° ces 20 dernières années. C’est une preuve de plus du réchauffement climatique.

Attention à ces chenilles dont une protéine provoque des brûlures sur les animaux qui risque de la renifler et sur nous lorsqu’on la touche. Les nids de chenilles processionnaires doivent être détruits par le feu. Si vous en ramassez: protégez-vous les yeux, les mains, les bras ...


RTS - Couleur 3 - Emission 120 secondes du  05/05/2014



Serge Jacquet, propriétaire d’un chien qui a été victime de chenilles processionnaires, nous fait part de son expérience.

ECOUTER L'EMISSION ICI


Edition du  04/05/2014
Chenilles processionnaires
La récente mésaventure du teckel «Baccarat» dans un parc genevois a alerté le député Jean Sanchez qui vient de déposer une interpellation urgente au Grand Conseil.
«Baccarat», le teckel qui a eu la mauvaise idée de lécher des chenilles processionnaires dans le parc de Budé (GE) – voir «Le Matin» du 19 avril –, a bel et bien perdu des bouts de sa langue. «Sur le devant et sur la gauche», précise sa propriétaire, Françoise Weydert. «Il est arrivé la même chose à un labrador.» Dans le parc genevois, le nid de chenilles juché dans les pins est toujours là. «On m’a dit qu’il serait enlevé ce mois», ajoute la maîtresse de «Baccarat». De toute manière, plus rien ne presse vraiment, la plupart de ces bestioles urticantes sont déjà descendues des arbres ...

LIRE LA SUITE ...  ICI 

Edition du  19/04/2014
"Baccarat" a failli perdre sa langue
Danger - Au parc de Budé (GE), le teckel a eu la mauvaise idée de lécher des chenilles processionnaires, qui sont très toxiques. Au parc de Budé du Petit-Saconnex (GE), un problème chasse l’autre. Après les dealers («Le Matin» du 28 mars), c’est au tour des chenilles processionnaires de créer l’émoi. Françoise Weydert en sait quelque chose. La semaine dernière, «Baccarat», alias «Babou», son teckel à poil dur de 7 ans, a eu la mauvaise idée d’en goûter sous l’un des pins centenaires du parc de Budé. «Elle ramasse tout ce qu’elle trouve», constate sa propriétaire. Jeudi dernier, «Baccarat» joue dans le gazon lorsqu’elle est subitement prise de vomissements ...

LIRE LA SUITE ...  ICI